10 févr. 2014

Love Monster by Rachel Bright
(Texte en français plus bas)

There are books that are worth being translated into French but are not (yet). Love Monster (written and illustrated by Rachel Bright, published by Farrar Straus Giroux, 2014) is definitely one of them. Not only its title, but also its content is appealing and inspiring to the inner child we all should cherish ourselves and to the children we know around us (and should cherish as well). Do not be fooled by its cover featuring a sad-looking hairy creature with orthodontic problems, it is a joyful and funny picture book to read at bedtime.

Of course, you are aware that Valentine's Day is approaching and that all these kitsch chocolate boxes, gadgets and flowers arrangements and ugly stuffed toys with hearts on them stores everywhere are being sold just to remind you that love may well be a matter of cash, basically. Still, Love Monster demonstrates that it is also a matter of... appearances. Or not. This book is actually a brilliant ode to tolerance, filled with eye-catching illustrations created with a unique technique called "solar etching".

It is as cute and clever as a children's book can be: the actual anti-hero of the story is a (not so) ugly monster living in Cutesville, you know, that place where only fluffy kittens, puppies and bunnies in pastel tones are cuddled because they look so "cuuute". Our monster looks different and is rejected because of his somewhat strange aspect. He feels a bit down, because everyone deserves to be loved. So he decides to look for someone who would love him just the way he is, and looks everywhere. And guess what? There is a sweet happy ending. That teaches you that one should never abandon his or her dreams and that love may awaits you when and where you least expect it.

Well, the story is a classic, but the way it is told is atypical, with standard-looking yet fanciful fonts, lovely images outlined with thick black lines, brightly colored surfaces and plenty of amusing details hidden everywhere. This delightful 30-page book has become a favorite at our home, (warning: spoiler ahead) Mini-Klerelo 1 is fond of the charming monster couple at the end, and the protagonist is far from being scary: we cannot but take pity on this poor creature and want to cuddle and confort him. It shows that our fear of so-called "monsters" is not innate but induced by the environment and education. In order to improve our own small Cutesville world, let us teach our children to be more tolerant and open-minded, and to accept different people, regardless of their appearances. Excluding an innocent monster is unfair. He also deserves to be loved, just like anyone else. This is the wise lesson of adorable Love Monster. If you find it in your regular bookstore, buy it and read it to  your children. They will understand that anyone could arbitrarily be the monster in the eyes of others but still deserves to be loved...

----

Il y a des livres qui mériteraient d'être traduits en français mais ne le sont pas (encore). Love Monster (écrit et illustré par Rachel Bright, publié en 2014 chez Farrar Straus Giroux), fait sans hésitation partie de ceux-ci. Il n'y a pas que son titre, mais aussi son contenu, qui se démarque et attire l'enfant en nous et que l'on chérit précieusement, ainsi que les enfants de notre entourage (et que nous devrions chérir aussi). Il ne faut pas se laisser abuser par la couverture qui montre une créature toute poilue à l'air triste et à la dentition à problème pour orthodontiste : c'est un livre drôle et joyeux à lire à l'heure du coucher.

Bien sûr, vous savez bien que la Saint-Valentin approche, et que toutes ces boîtes de chocolats, ces gadgets kitsch et ces arrangements floraux et ces peluches horribles avec des cœurs ne sont proposés dans les magasins que pour vous rappeler que l'amour n'est qu'une affaire d'argent, en gros. Pourtant, Love Monster vous démontre que l'amour est aussi une affaire... d'apparences. Ou pas. Ce livre est, en fait, une très belle ode à la tolérance, rempli d'illustrations attrayantes créées avec une technique particulière, appelée "imprimerie par plaque solaire".

Ce livre est aussi mignon et intelligent que peut être un livre pour enfants : le vrai anti-héro du récit est un monstre (pas trop) laid qui habite Cutesville (littéralement : Mignon-ville), vous savez, cet endroit où seuls les chats, les poupées et les lapins tous moelleux aux tons pastels sont appréciés parce qu'ils sont si "miiignons". Notre monstre a vraiment une drôle d'allure et est rejeté en raisons de son aspect étrange. Cela le déprime, parce qu'il estime que tout le monde a le droit d'être aimé. Alors, il décide de partir à la recherche de quelqu'un qui l'aimerait tel qu'il est, et il cherche partout. Et devinez quoi ? Tout se termine bien. La fin vous enseigne qu'il ne faut jamais renoncer à ses rêves et que l'amour peut vous attendre quand et où vous y attendez le moins.

Bon, cette histoire est assez classique, mais la manière dont elle est narrée est atypique, avec une police de caractère apparemment standard mais un peu excentrique quand même, des images adorables entourées de traits noirs épais, des surfaces colorées dans des tons vifs et plein de détails amusants cachés partout. Ce délicieux livre de 30 pages est devenu un hit chez nous, (attention, spoiler suit) Mini-Klerelo 1 adore le mignon petit couple de monstres de la fin, et le protagoniste est loin d'être vraiment effrayant : on ne peut que ressentir de la pitié envers cette pauvre créature and on a envie de la serrer très fort contre soi pour la rassurer. Cela démontre bien que notre peur des soi-disant "monstres" n'est pas innée mais induite par l'environnement et l'éducation. Afin d'améliorer un peu notre propre petit monde Mignon-ville, enseignons à nos enfants qu'il faut être plus tolérant et ouvert d'esprit, qu'il faut savoir accepter les personnes différentes, indépendamment de leur apparence. Exclure un monstre innocent n'est pas juste. Lui aussi mérite d'être aimé, comme n'importe qui. C'est la sage leçon de Love Monster. Si vous le trouvez dans votre librairie habituelle, achetez-le et lisez-le à vos enfants. Ils comprendront que n'importe qui peut être considéré arbitrairement comme un monstre aux yeux des autres, mais qu'il mérite quand même d'être aimé...

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.