4 déc. 2013

Collectionner des Playmobil, mais quelle drôle d'idée, un hobbie pour grands enfants... En fait, c'est un hobbie plus répandu qu'on peut l'imaginer. Il existe des dizaines de forums spécialisés dans le monde, des milliers de fans, autant de vidéos en ligne, des centaines de milliers de photos, des dizaines de foires et bourses d'échange, dans une centaine de pays à travers le monde. Le collectionneur type a entre 30 et 50 ans, a beaucoup de place chez lui et du temps à perdre durant ses week-ends. Les collectionneurs peuvent s'intéresser à une époque, un thème, un certain type de produits. Pour ma part, je les collectionne depuis une quinzaine d'années, j'en fais des dioramas et les prends en photo, et je m'intéresse surtout au thème de la maison victorienne, de la campagne et d'autres thèmes historiques, comme les Romains ou la préhistoire.

En octobre 2012, Geobra Brandstätter GmbH, la société allemande produisant les Playmobil, a créé un club en ligne pour les collectionneurs. Et c'était la ruée (je parle en connaissance de cause, je m'y suis inscrite le premier jour, hum hum...) Une sorte de réseau social comme Facebook, mais avec des Playmobil, rien que sur les Playmobil. L'ambiance y est très cordiale, ce n'est pas le pays des Bisounours, mais presque. On s'y affiche avec sa photo de profil façon Klicky, on y "like" aussi les articles et photos qu'on apprécie, on s'y fait des "amis" tout en commentant leurs dernières publications.

Depuis aujourd'hui après-midi, des articles spéciaux sont proposés uniquement aux membres du PCC (rien à voir avec le parti communiste du pays de Mao), sur les shops en ligne. Et là aussi, c'est la ruée... en moins d'une heure, la moitié des articles a été épuisée. On y trouve des Playmobil américains, d'autres qui ont été produits en quantité limitée pour des sociétés privées ou des musées... Il y a par exemple un couple royal anglais, un chevalier de Malte, un banquier allemand, des rockets américains façon Bieber... Mais, attention, interdiction de revente sur eBay ou autre, sous peine de bannissement de la "communauté" des collectionneurs Playmobil. Cela ne rigole pas, on reste entre gens de bien et la discipline, assez germanique je dois dire, règne.

Mais, quel plaisir de constater que ce jouet, l'un des derniers encore vraiment fabriqués en Europe (à l'exception de certains mini accessoires fabriqués en Chine, pour les calendriers de l'Avent entre autre), a toujours un énorme succès et suscite de l'intérêt aussi chez les adultes. On se sent moins puérile ridicule lorsqu'on s'amuse à manipuler ses figurines. En avant les histoires !
Les articles spéciaux en vente pour les membres du club.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.