5 janv. 2014

Bonne Année 2014 à tous ! Qu'elle vous apporte santé, joie et beaucoup de bonheur !

Après deux semaines passées aux États-Unis pour les fêtes de fin d'année, je ne suis pas mécontente de retrouver mes pénates, même si ces deux semaines étaient vraiment géniales. C'étaient les premières vacances de l'autre côté de l'Atlantique pour Mini-Klerelo 1, qui était épaté par tout ce qu'il voyait, entendait, touchait... Mais, entre le vacarme et les marches d'escaliers interminables du subway de New York, le froid et la neige, la circulation intense, les restaurants coréens, casher ou les diners bondés, les magasins surchauffés, les très longues files d'attente et les dédales des musées, on ne sait plus trop où donner la tête, et un peu de repos est le bienvenu.

Mais, quand on pense aux États-Unis, on pense aussi et forcément aux fast-food, aux hamburgers, aux sandwichs BLT, aux omelettes au bacon le matin, au beurre de cacahuète sur des tartines de grape jelly, aux yaourts fat free, aux drive in de toutes sortes (pharmacies, y compris), aux litres de soda que l'on trouve partout... Après les fêtes, le réveillon, toute cette nourriture pèse sur l'estomac et un petit régime peut être le bienvenu, même si l'on n'a pas abusé de gastronomie américaine, d'ailleurs.

Eat / Drink This, Not That - pas très yummy... mais on savoure le contenu de ces pages.
Voici une liste de livres que j'apprécie particulièrement pour leur intérêt culturel, ou plutôt, purement ethnologique, vu qu'ici en Suisse, nous n'avons que très peu des produits ou chaînes de restaurants mentionnés dans ces ouvrages. Le but de ces livres est de montrer que l'on n'est pas obligé de faire de régime, qu'il suffit de remplacer certains mets par d'autres pour diminuer son apport de calories et aussi, pour manger plus sainement, tout en n'ayant pas besoin de s'affamer (ni de se gaver de légumes cuits à la vapeur). Mais, ils sont richement illustrés et comprennent plein d'exemples assez savoureux, vus depuis ici.

C'est surtout en feuilletant ces livres que l'on se rend compte que l'on mange très bien sous nos latitudes, même sans fournir le moindre effort. Nos habitudes ne sont pas les mêmes, mais les ingrédients que l'on trouve dans les produits industriels sont peut-être aussi plus strictement réglementés ici, et il n'existe pas une telle demande pour la junk food non plus. Alors on y trouve de belles horreurs qui donnent la chair de poule, comme les milk shakes à 2'200 kcal, les pizzas aux macaronis au fromage ou les fruits de mer imbibés de cholestérol frits et arrosés de sauce à 500 kcal.

L'intérieur du premier livre de la série Eat This, Not That
Si vous avez envie de vous couper un peu l'appétit en admirant des plats jaunâtres et brunâtres (éventuellement rougeâtres avec l'apport de ketchup), et comprendre comment il est possible de manger aussi mal sans se fatiguer, et même si vous n'avez pas encore vu le film de Morgan Spurlock Super Size Me, alors n'hésitez pas. J'adore lire et relire ces livres, quand l'envie d'un snack bien dégoulinant de graisse s'empare de moi, et ça marche. Les auteurs détaillent les compositions de chaque produit ou plat, et expliquent pourquoi ils proposent un autre produit ou plat analogue, mais moins... pire. En plus, cela me fait retourner directement aux États-Unis, à moindre frais.

Bon appétit ! Bonne lecture !

Pour les voyageurs qui souhaiteraient éviter de se faire piéger par des salades à 1'500 kcal lors de leur séjour aux States, il existe une app très pratique qui reprend le contenu du livre de base. En effet, ce livre a eu tellement de succès qu'il a été décliné dans plein d'autres versions, y compris celle qui ne concerne que les boissons.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.