19 mai 2014

Yogurtland - un gobelet de "vraies saveurs mondiales" (sic)
Que trouve-t-on aux abords immédiats du campus de l'Université de Berkeley ? Tout ce qui attire les jeunes étudiants : des boutiques de vêtements (rien de bien transcendant : Urban Outfitters et American Apparel tiennent le haut du pavé), des épiceries, mais surtout des cafés, restaurants et autres établissements de restauration rapide, comme Subway, San Francisco Soup Company, Jamba Juice et... Yogurtland, la plupart de ces chaînes de franchises ayant vu le jour dans la région même.

En dépit de son nom quelque peu trompeur, ce n'est pas le pays des yaourts, mais de la crème glacée à base de yaourt : du "frozen yogurt". Cela a la consistance et la structure des glaces américaines réhydratées comme les sundaes du grand M jaune. C'est censé être moins gras et donc plus sain que de la glace normale. Dans les fait ? C'est tout autant, sinon plus sucré, mais surtout... le "froyo" n'aurait aucun intérêt - ou en tout cas, pas tellement - sans tous les toppings que l'on met dessus, traditionnellement.
Sans les toppings, la glace est bonne aussi, qu'on se le dise.
Alors, dans le petit magasin Yogurtland qui se trouve juste devant le campus, on doit d'abord remplir soi-même son gobelet avec du froyo, en appuyant sur la poignée du robinet. Oui, c'est du self-service. Il y a toujours 5-6 sortes différentes de glace au moins. Cette semaine, il y avait notamment de la glace :
  • caramel-noix de coco grillée
  • biscuits au chocolat
  • tarte à la mangue et noix de coco
  • gâteau aux carottes
  • sorbet fruit de la passion
  • sorbet orange-mandarine
Les parfums changent chaque jour, histoire d'engraisser les étudiants gourmands qui aiment la glace. Et selon Yogurtland, leurs glaces seraient entièrement fabriquées avec du lait californien, des arômes et ingrédients naturels, pas de colorants, pas de sirop de glucose. 35 kcal par once, donc environ 124 kcal pour 100 g (contre environ 300 kcal pour 100 g de glace Mövenpick, par exemple) Le genre d'argument qui fait mouche auprès des jeunes...
Cuillère biodégradable (oui, je sais que je devrais mettre de la crème sur mes mains trop sèches)
En plus, les cuillères sont en matière entièrement biodégradable et les gobelets en carton aussi.

Mais, le plus intéressant dans un magasin de froyo, ce sont, comme je l'ai mentionné, les toppings. Ceux de Yogurtland sont pas mal et le choix est énorme. Il suffit de puiser dedans et de les mettre dans son gobelet. Mais, attention à ne pas tout mélanger ni abuser, car le prix est proportionnel au poids. Ici à Berkeley, il est de USD 0.39 par once (environ 30 g). Pour ma glace, j'ai payé un peu plus de USD 3,50, donc il faut rester raisonnable, car cela devient vite un plaisir assez onéreux.

Pour vous donner une idée des toppings qu'il y avait l'autre jour, entre autre :
  • morceaux de brownies
  • bulles de grapefruit
  • litchis
  • kiwis
  • paillettes de chocolat
  • caramels en morceaux
  • Kit Kat
  • flocons de noix de coco
  • gelée de fraise
  • cacahuètes
  • bananes
  • oursons de gomme
  • céréales Capt'n Crunch
  • fraises
  • mini-marshmallows
Et voilà, c'est le moment de se régaler.
Le choix est tellement vaste qu'en général on ne peut choisir que le quart de ce que l'on voudrait mettre dans son gobelet et on se jure de revenir. D'ailleurs, il existe même une carte de fidélité, au cas où on en deviendrait sérieusement dépendant (hum, hum).

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.