6 juil. 2014

Rasputin Music
Impossible de parler de Berkeley sans présenter Telegraph Avenue. Cette rue mythique, longue de 7km, qui s'étend d'Oakland au campus de Berkeley, est surtout connue pour ses 4 derniers blocs, qui débouchent sur Bancroft Way. Indissociable du Free Speech Movement, qui fête ses 50 ans cette année (mouvement de protestation estudiantin qui réclamait de pouvoir organiser des réunions politiques et exprimer ses opinions politiques sur le campus), elle est connue pour avoir été le théâtre d'affrontements avec la police dans les années 1960 et en tant que berceau d'une forme de contre-culture, influencée par les babas cool et autres hippies.

Quelques boutiques bien connues de Telegraph Avenue
Le week-end, il y a souvent des animations, des stands d'artisanat local, mais tous les jours, on y trouve un tas de monde : des étudiants par milliers, beaucoup de sans-abri (qui descendent de People's Park), et des marginaux qui poussent la chansonnette ou vendent leurs t-shirts customisés, sans parler des touristes en goguette, des habitants qui y viennent faire leurs emplettes ou se faire tatouer, ou des gens de passage qui y cherchent la perle rare en matière de disques, livres ou objets (y compris pour adultes), celle qu'ils ne trouveront dans aucun autre endroit au monde.

Il y a toujours la queue devant Cream... pour des glaces too much
Car ici, il y a encore une incroyable concentration de boutiques qui proposent un assortiment vraiment original. Rien à voir avec ces rues qui se ressemblent toutes et qui infestent les centres villes européens avec leurs enseignes vues et revues partout. Il y a bien sûr Walgreen's qui dépanne, et des magasins comme American Apparel, mais c'est la diversité qui surprend. On trouve même un magasin tout près sur Bancroft qui vend uniquement des articles de fête. Sur Telegraph Avenue, on peut manger des plats exotiques (foison de restaurants asiatiques...), boire un caffe latte (inventé en 1957 au Caffe Mediterraneum), acheter des vinyls (chez Rasputin et Amoeba), déguster une glace (chez Cream o

u ses concurrents), voir un match de football (chez Pappy's ou Henry's), acheter un livre (pas mal de libraires, y compris d'occasion ou rarissime), des gadgets japonais pour la maison (Daisô Japan), des chaussures (Bill's Footwear, par exemple) ou même... manger de la fondue suisse (Fondue Fred).

Je m'y promène souvent et doit y passer parfois 3 fois par jour. J'aime y prendre mon Bubble Milk Tea (chez Sheng Kee Bakery, pour USD 2,25), manger un petit plat végétarien (chez Koja Kitchen) et y flâner à la recherche d'un bon vieux roman (chez Shakespeare & Co). Même si cela demande de contourner certaines personnes pas spécialement bienveillantes et respirer de curieuses odeurs...
Autres boutiques incontournables de la rue : Daisô, Pappy's, Smart Alec's...

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.