6 nov. 2014

Chai Tau Kueh
Il y a des saveurs d'enfance que l'on n'oublie pas. Des années plus tard, je me rappelle toujours le gâteau au radis blanc (Chai tau kueh, littéralement "Gâteau aux carottes") que ma grand-mère préparait, dans lequel elle ajoutait des cacahuètes et des crevettes. Il s'agit d'une spécialité de la région de Chaozhou (Teochew), dans le sud de la Chine. Cette spécialité est un plat courant également en Malaysie et à Singapour, où la diaspora d'origine de Chaozhou a prospéré.

Malgré son nom, ce gâteau ne contient pas un gramme de carottes et il est préparé de telle manière à ce que l'on ne sente plus du tout l'odeur du radis blanc (ou radis rave, ou daikon pour les Japonais). D'ailleurs, c'est un excellent moyen de faire manger de la rave à des enfants, héhé ! Il s'accommode de diverses manières, on peut intégrer à la pâte divers ingrédients (cacahuètes, amandes, crevettes, petits pois comme sur mes photos, carottes râpées, etc.) ou rien du tout comme dans la recette que je vais vous proposer. Mais, une chose que je tiens à souligner : c'est vraiment dé-li-cieux !!!

Chai Tau Kueh 菜头粿 (pour 4 personnes)

700g de radis blanc râpé et 50ml d'eau
200g de farine de riz non-glutineux
250ml d'eau
1 cc de sel
Peler le radis blanc et le râper finement (disque 2 du bol Multipro du Cooking Chef)
Cuire le radis blanc râpé dans 50 ml d'eau pendant 30 minutes à feu moyen (température 100°c, vitesse de mélange 3 dans le Cooking Chef, sans ustensiles mais avec le couvercle anti-éclaboussures), jusqu'à ce qu'il devienne translucide.
Égoutter et laisser refroidir.
Mélanger la farine, l'eau et le sel et l'incorporer au radis blanc.
Verser le mélange dans un moule à gâteau de petit diamètre ou dans un panier cuit-vapeur recouvert de papier sulfurisé.
Cuire à la vapeur dans une grande casserole contenant de l'eau, à feu moyen-haut (7/9) ou au steamer à 100°c  pendant 45 minutes.
Laisser complètement refroidir, et encore mieux, laisser le gâteau passer la nuit au réfrigérateur. Il sera meilleur le lendemain et plus facile à trancher.

Comment le manger ?

Couper le gâteau en petits morceaux.
Faire chauffer de l'huile végétale dans une poêle anti-adhésive.
En plaçant les morceaux sur la poêle pour les faire dorer, verser 1-2 cs de sauce soja noire épaisse et 1-2 cs de nuoc-mâm (sauce vietnamienne d'anchois fermenté).
Bien mélanger et faire revenir les morceaux jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés des deux côtés.

Vous pouvez ajouter en même temps une botte d'oignon frais hâchée, des crevettes, de la viande, des épinards, des carottes, du coriandre ou tout ce qu'il vous plaira...

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.