4 juin 2015

Le magasin IKEA d'Emeryville, CA
L'autre jour, j'avais besoin de quelques ustensiles de cuisine et de bricolage. Mis à part le magasin de la chaîne japonaise Daisô, on ne trouve pas tellement d'enseignes qui proposent un large assortiment d'accessoires à petit prix. Pour trois mois, il n'est pas question d'investir trop de sous dans des babioles que l'on a déjà à la maison. Seulement, il me manquait des gants et des ciseaux de cuisine, des plateaux pour jouer à la pâte à modeler, un moule à cake... ce genre de petites choses.

Direction IKEA, qui se trouve à quelques kilomètres et environ 15 minutes en voiture, à Emeryville. Le fait qu'il y ait une garderie gratuite pour les enfants est aussi un sacré atout. Mais, on sent avant même l'entrée dans le bâtiment que tout n'est pas comme les IKEA que nous connaissons en Europe.

Déjà, l'odeur : une odeur très puissante de cannelle nous prend à la gorge dès que l'on s'approche de l'entrée. Ici, à la sortie on peut se récompenser avec les traditionnels hot-dogs (à 50 cents) ou des cinnamon buns (à 1 dollar).
"Weapon free environment"
Mais, sinon, on est bien aux États-Unis et des consignes l'indiquent clairement sur les portes des magasins. Avant même l'interdiction de fumer, il y a celle de dégainer son arme à feu dans le magasin. Très rassurant.

La garderie est gratuite et dure 1h30 maximum, pour les enfants entre 3 et 4 feet de haut, peu importe leur âge. Mais ils doivent être propres (sans couches-culotte). Pas de piscine à balles mais des cuisinettes, des établis, de quoi dessiner et jouer avec des trains en bois. Zéro surveillance, et il faut signer à l'accueil que l'on accepte tous risques.

En cas de tremblement de terre ou d'évacuation d'urgence, les enfants sont rassemblés sur le parking. Bien le genre de consigne que l'on reçoit dans la région.
Le magasin est beaucoup plus grand que ceux que l'on connaît en Suisse, par contre la zone restaurant est toute petite en comparaison. Mais, le principe reste le même : des plats bon marché, des fontaines à soda et des distributeurs à frozen yoghurt. A part les boulettes de viande, rien de suédois ici : des "chocolate overload cakes", des côtelettes de porc et des nuggets de poulet. Quand on voit leur charge en calories, on est bien refroidi quand même...

Le restaurant est peu fréquenté même le week-end. Les Américains ont beaucoup plus de choix tout près de restaurants bon marché... (chaînes comme Taco Bell, Panda Express, Carl Jr.'s et autres Wendy's) et ils se méfient de ce qu'ils ne connaissent pas.

Les lits sont présentés avec deux matelas, puisqu'ici on affectionne les lits très hauts (pour pouvoir mieux se relever quand on présente un certain embonpoint...), mais sinon, les prix sont élevés pour les USA car très proches des prix européens, et les articles, identiques.

Au final, nous sommes repartis avec ce qu'il fallait et Mini-K. 1 a pu passer un bon moment à colorier des brocolis à la garderie du magasin, avant de se gaver avec son frère de cinnamon buns à la sortie. (Mais, qu'est-ce qu'ils mettent donc dans ces trucs-là ?)

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.