24 juin 2015

Silhouette Cameo II
Tellement occupée ces dernières semaines que je n'ai pas donné signe de vie sur mon blog. Ne vous inquiétez pas, suis prête à vous inonder d'articles... En effet, je me suis retrouvée seule avec les Minis-K. et bien sûr, cela n'a pas simplifié la gestion de mon emploi du temps (hum, hum). L'acquisition d'un fantastique appareil de découpe n'est pas non plus étrangère à mon éloignement temporaire du clavier, de même que quelques enrichissantes excursions dans les environs...

L'année dernière, c'était la folie des bracelets Rainbow Loom. Cette année, c'est un peu plus sophistiqué. Pas de rapport direct avec mon séjour aux États-Unis, mais voici la machine Silhouette Cameo que je me suis offerte, profitant d'un prix sensiblement plus abordable ici qu'en Suisse (environ CHF 240.-- au lieu de 350.--). Utilisable aussi bien sur 110V que 240V, elle est parfaitement compatible avec mon Mac (et aussi avec les PC Windows) et s'apprivoise en quelques minutes. Je n'ai eu qu'à feuilleter le bref mode d'emploi, même si je n'ai pas compris comment fixer la lame du premier coup, et puis j'ai pu me lancer.
Le logiciel de base, Silhouette Studio, téléchargeable gratuitement en ligne, permet de créer quelques design de base dans un format propriétaire (.studio3). Ces designs servent à programmer la machine, qui sert à découper toutes sortes de matières particulières, mais surtout du papier, du carton, du vinyle et du tissu. Les découpes sont ultra-précises et permettent de réaliser des motifs très détaillés...

Vous voyez le potentiel de la bête ? En plus des traditionnelles cartes et faire-parts, ce qui relègue ma Sizzix Big Shot au grenier, elle peut surtout découper des matériaux comme du vinyle de transfert à chaud ou autocollant. Eh oui, avec cette machine on peut se mettre à customiser un nombre incroyable d'objets, à commencer par des vêtements. J'ai donc commencé par des t-shirts, en mettant à profit ma très large bibliothèque de polices. Les t-shirts, c'est plus facile à trouver et cela ne coûte pas cher.
 Après 2 semaines, résultat :
  • 10 t-shirts customisés, dont 9 offerts comme cadeaux
  • 2 trousses customisées
  • 1 t-shirt jeté car le transfert avait fondu sous le fer à repasser, je l'avais laissé trop longtemps sur le transfert
  • 1 support de découpe détruit car la lame avait été mal réglée en suivant les conseils idiots d'une autre blogueuse au lieu de me fier simplement au site du fabricant
  • 1 bande de découpe usée
  • 6 feuilles de vinyle utilisées
Mais surtout : beaucoup de plaisir et plein d'idées de réalisation en vue... Il faut savoir qu'il existe des vinyles phosphorescents, brillants, dorés, unis, fluorescents, permanents, recouverts de velours, etc. dans une palette infinie de couleurs qui peuvent se combiner.

Évidemment, être aux États-Unis aide grandement à la création. Il suffit de quelques clics pour commander et recevoir du matériel en 1-2 jours, à un prix globalement inférieur de 30-40% à celui des produits en Suisse, pour autant qu'on les trouve. En plus, Silhouette est une marque américaine et tous les accessoires et pièces de rechange sont facilement disponibles.

La customisation d'un t-shirt se passe en quelques étapes :
- créer le design sur l'ordinateur
- inverser (effet miroir droite ou gauche) le design
- placer le vinyle sur sa face brillante sur le support de découpe
- régler la lame sur 2 (normal) ou 3 (velours)
- télécharger le design sur la machine et lancer la découpe
- retirer le vinyle découpé de la machine et retirer au crochet tous les éléments superflus (étape la plus longue et fastidieuse...)
- placer le vinyle sur le t-shirt avec une feuille de papier sulfurisé dessus et passer au fer à repasser en suivant les instructions du fabricant du vinyle de transfert à chaud.

De manière générale, la Silhouette Cameo est une très bonne machine, mais elle souffre de quelques défauts tout de même : elle est bruyante lorsqu'elle découpe, elle bugue sans crier gare en s'arrêtant au beau milieu de certaines découpes un peu sophistiquées, le logiciel est incomplet (il faut payer pour accéder à la version supérieure) et elle ne coupe pas bien les papiers fins à cause du support trop autocollant...

Peu importe, j'y retourne !

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.