1 mai 2014

Il faut toujours lire les petits caractères...
J'ai déjà parlé des possibilités de lire des bandes dessinées sur son smartphone ou sa tablette numérique. Aujourd'hui, je vais vous parler de la lecture de magazines sur tablette iOS et sur PC. S'il est agréable de feuilleter ses magazines, il s'agit quand même de denrées jetables, qui n'ont pas vocation à être conservées (sauf certaines, comme le Spick, que j'appréciais beaucoup, plus jeune, quand il se présentait sous forme de fiches à collectionner). Cela fait quand même beaucoup de papier qu'il faut trier puis jeter, alors que l'on n'y touche rarement plus d'une demie heure, voire une heure pour les magazines les plus étoffés.

Avec un magazine virtuel, plus besoin de se déplacer au kiosque ni de s'abonner, et on peut lire à moindre prix, n'importe où.

En ma baladant sur internet, j'ai fini par choisir LeKiosk.com, qui se vante d'être "le premier kiosque 3D" au monde. Il existe beaucoup de sites et d'applications dédiées à la distribution de magazines en ligne, mais LeKiosk est l'un des principaux dans l'univers francophone. En plus, l'offre semble assez alléchante, puisqu'on nous indique qu'il y a "plus de 1'000" magazines", et que pour EUR 9,99, on peut lire jusqu'à 10 magazines. Mais, quand on s'attarde sur les petits caractères sur la page d'accueil, on lit qu'on peut lire "jusqu’à 10 magazines par mois. La valeur d’un magazine (1 ou 2 crédits) peut varier en fonction de son prix d’achat initial".

Soit. On va essayer de lire jusqu'à 10 magazines qui nous intéressent. Tout d'abord, il faut s'inscrire, même en utilisant l'app mobile iOS. Ensuite, il faut acheter des crédits, en payant par PayPal, notamment. Et attention à ce mode de paiement, car le paiement se renouvelle ensuite automatiquement chaque mois, à moins que l'on résilie cet abonnement dans les délais, depuis le compte sur le site internet. On obtient 10 crédits par mois, à utiliser à sa guise, pour des magazines et des bandes dessinées (mais bôf, assortiment minuscule et ridicule). Il n'est pas possible d'en acquérir plus, et ceux-ci se périment après 1 mois.

Que faire avec 10 crédits ? Dans la liste des titres disponibles, on trouve absolument de tout. Les magazines sont répartis dans diverses catégories (actualité, international, culture, etc.). Il suffit de les choisir en faisant tourner le kiosque virtuel, ou en sélectionnant les catégories avec le menu déroulant de gauche. A première vue, l'offre est très riche et présente un choix plus que largement suffisant. Mais ça, c'est à première vue. Car, cela se gâte quand on a envie d'utiliser ses crédits :
Le Nouvel Obs, en retard et coûtant 2 crédits, ce que LeKiosk se garde bien d'annoncer à l'avance !
  • beaucoup de magazines coûtent 2 crédits et non un seul. La majorité même des magazines qui m'intéressaient coûtaient 2 crédits, dont par exemple Le Nouvel Observateur
  • un très grand nombre de mensuels ne peuvent tout simplement pas être achetés avec des crédits, mais uniquement en les payant à l'unité bien plus cher, soit EUR 3 ou plus. J'ai ainsi été déçue de ne pas avoir pu accéder à des magazines comme GEO, Sciences et Avenir, Diapason, Pianiste, etc.
  • la plupart des mensuels disponibles coûtent 2 crédits
  • de nombreux titres ne sont que partiellement disponibles, c'est-à-dire que les éditions les plus récentes ne figurent pas dans la liste ou alors, les anciennes éditions ne peuvent plus être achetées
Le système d'achat avec les crédits est enfantin, il suffit de sélectionner le magazine et de confirmer l'achat. Le contenu se télécharge ensuite sur une sorte d'étagère où s'alignent les magazines achetés, le numéro le plus récent se plaçant devant. Il est possible d'avoir un aperçu de quelques pages avant d'acheter le magazine.
Mon étagère à magazines

Ensuite, on peut feuilleter son magazine, mais là encore, c'est la déception :
  • il ne s'agit que de fichiers .pdf de résolution assez médiocre
  • pour certains magazines, la qualité de la reproduction n'est pas au rendez-vous, puisqu'il ne s'agit que de scans des pages
  • aucun contenu multimédia, pas de liens interactifs, et pas possible d'agrandir suffisamment certaines pages
Mais je crois que le pire, c'est que l'app redémarre dès que l'on laisse celle-ci en arrière-plan, et la lecture n'en est que davantage entravée. Au final, je n'ai eu qu'une envie après mon mois d'essai : résilier cet abonnement et retourner à mes magazines papier. Je lirai peut-être moins de 10 magazines par mois, mais au moins je n'aurai pas l'impression d'être obligée de lire des magazines de second choix parce que ceux que j'ai envie de lire vont me coûter bien plus cher, sans que je puisse les partager avec d'autres personnes autour de moi (le grand avantage des magazines papier !).

Encore heureux, les magazines téléchargés restent accessibles de façon "illimitée".

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.