5 mai 2014

Il y a quelque temps, j'ai parlé des jouets qui n'en étaient pas vraiment, mais qui faisaient tout aussi bien office de jouets que les "vrais" : les bouteilles, les boîtes en plastique, les cartons... Mais, en presque trois ans, j'ai pu observer que certains de ces "vrais" jouets étaient largement plus joués que d'autres. Pourquoi ? Je vais essayer de l'expliquer, même si tous ces jouets ne sont pas forcément ceux auxquels j'aurais voulu que mes enfants jouent le plus ! Voici leur présentation :

Stack & Roll Cups de Fisher-Price
Stack & Roll Cups (© Fisher-Price)
Je ne suis pas une adepte des jouets en plastique, pourtant je dois avouer que mes Minis-Klerelo ont dû jouer des dizaines et des dizaines d'heures à ces bols à empiler. Et ils y jouent toujours, tous les deux. Ce jouet se compose de 10 demi-sphères de tailles et couleurs différentes, avec un trou au sommet. Ces bols s'empilent ou s'imbriquent les uns dans les autres. On trouve en plus une boule ronde, une tête jaune qui fait du bruit quand elle bouge. Non seulement les bols s'empilent et s'imbriquent, mais ils peuvent former ensemble des boules, dans lesquelles on peut mettre la tête jaune. Celle-ci peut tenir sur les trous et tourne très bien sur elle-même comme une toupie. Les bols peuvent aussi servir comme... bols et pour "faire la cuisine". C'est vraiment un super jouet, solide et amusant. Fabriqué en Chine. On le trouve pour environ CHF 20.--.

Melody Mix de I'M Toys
Melody Mix (© I'M Toys)
Ici, on a un plateau biface, avec plusieurs instruments de percussion. D'un côté, un xylophone qui sonne horriblement faux, et de l'autre un tambour qui fait un bruit tout mou. Mais, les enfants l'adorent et il semble chaque fois irrésistible, même auprès des enfants que l'on invite à la maison. Le centre musical est entièrement en bois, avec des couleurs vives et aucun élément carré. Tout est arrondi et adapté à la taille des mains de enfants, si bien qu'ils s'y accrochent... Je ne compte plus les fois où l'on a dû récupérer l'un ou l'autre des bâtons quelque part dans la maison. Les enfants aiment produire leur propre "musique" et n'aiment pas la monotonie. Avec ce jouet, ils peuvent passer de l'un à l'autre un bon moment avec de se lasser. En tout cas, les miens le sortent tout le temps et bien trop souvent à mon goût. Fabriqué en Thaïlande. On le trouve pour environ CHF 75.--.

Steckspiel Farbkringel de Haba
Steckspiel Farbkingel (© Haba)
On connaît tous les principe des petits pions à enficher. Ici, tout est en bois, dans huit couleurs gaies différentes. On a des anneaux et des pions, trop gros pour être avalés, que l'on plante sur un plateau avec des gros trous. Les couleurs se combinent joliment sur le plateau. On peut créer des motifs ou juste essayer de faire en sorte qu'aucune paire ne soit la même qu'une autre dans la même rangée, façon sudoku. Il est aussi possible d'empiler les éléments, ou juste essayer de reconnaître les couleurs. Un jouet tout simple mais qui apparemment, remplace chez nous l'établi du petit bricoleur, que jamais je n'achèterai. Fabriqué en Allemagne. Il coûte environ CHF 40.--.

Baby Clemmy de Clementoni

Sur l'emballage, en plastique souple et qui se conserve en servant de sac de rangement, il est écrit de 6 à 18 mois. Mais en fait, ces grosses briques souples qui s'empilent sur un ou deux tenons et de toutes les couleurs, sont amusants plutôt dès 18 mois. Avant, elles ont surtout servi à être mordillées et jetées à travers toute la pièce (c'est pour ça que je sais qu'il y a bien 24 pièces dans le sac). Mais, ces briques souples sont absolument géniales, malgré la drôle d'odeur de plastique qu'elles dégageaient au début : elles ne font pas de bruit en tombant par terre et ne risquent pas de faire mal lorsque l'on marche dessus ou tombent sur la figure des enfants. Elles sont censées être produites dans un matériau sûr pour les bébés en plus. Dans tous les cas, les 24 briques peuvent facilement s'empiler pour former une tour plus grande que l'enfant, et c'est relativement stable. Mes Minis-Klerelo n'arrêtent pas de jouer avec ces briques, et rien que l'ouverture et la fermeture du sac avec sa grosse fermeture éclaire solide en plastique, est déjà un jeu. Fabriqué en Italie. Prix d'environ CHF 20.--.

Labyrinthe de véhicules de Goula
Labyrinthe de véhicules (© Jumbo)
Le principe de ce jouet en bois est celui des jeux stimulant la motricité fine des tous-petits : un plateau avec des éléments coulissants. Sauf qu'ici, le principe a été très astucieusement recyclé en plan de ville avec des rues. Il y a même une plage avec la mer, un arrêt de bus, un hôpital, etc. Rien ne manque et on trouve une ambulance et un véhicule de pompier, en plus d'un taxi et d'un hélicoptère et un bateau. Mes enfants ont toujours poussé avec plaisir ces petits véhicules, et apparemment, ce jouet ne les ennuie pas du tout. Ils l'ont tourné et retourné (oui, à l'envers aussi), ont poussé les petites voitures pour les parquer devant les maisons, réfléchi à comment remettre chacun à sa place tout en évitant les bouchons. C'est un jouet assez malin, car il faut comprendre comment pousser un véhicule pour laisser passer l'autre, tout en les ramenant chacun à bon port. Et ce jouet est solide et très stable, avec de jolies couleurs et plein de détails et l'énorme avantage par rapport à d'autres jeux de petites voitures : ici, impossible de les perdre. Fabriqué en Chine. Ce plateau de véhicules coûte environ CHF 30.--.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.