5 août 2015

La ludothèque, c'est bien, mais cela ne suffit pas forcément lorsque l'on reste plusieurs mois à l'étranger et qu'il faut pouvoir profiter quand même de quelques instants de calme. Il faut se résoudre aussi à acheter quelques jouets. Si possible, pas trop chers et surtout pas trop encombrants, si on veut pouvoir les ramener à la maison, en Suisse.

Évidemment, j'ai acheté des pots de Play-Doh, un produit incontournable ici, et très bon marché. J'ai aussi acheté du Kinetic Sand, une sorte de pâte à modeler conçue en Suède et fabriquée au Mexique, à base de sable et d'un additif, liquide non newtonien aux propriétés très amusantes. Mais, bon, ce ne sont pas des jouets faciles à utiliser ailleurs que sur une table, à la maison. Que faire pour amuser les enfants en déplacement également, particulièrement dans la voiture et l'avion ?

Voici quelques jouets qui font le bonheur de mes minis-K. (et de moi-même, bien sûr) et que l'on ne trouve pas ou pas facilement en Europe, des touts petits jouets faciles à transporter et qui évidemment ne sont pas genrés :

Crayola Silly Putty
© Crayola

Logée dans un petit œuf rouge, une sorte de pâte à modeler à base de silicone, aux propriétés très spéciales : elle se rompt quand on la tire violemment, elle s'étire quand on le fait doucement, elle rebondit quand on la jette comme une balle et elle se comporte comme un liquide quand on la laisse reposer. C'est un jouet typiquement américain et toujours fabriqué aux États-Unis, qui peut occuper les enfants, trèèèèès longtemps.

Kid O Free Play Magnatab
© Kid O
Il s'agit d'une ardoise magique particulière, où les petits points sont des micro-billes aimantées qui s'activent avec un crayon à la pointe également aimantée. L'effet produit est juste excellent et les enfants (et les adultes, hein) adorent tracer des dessins puis les effacer en appuyant sur les points. Seul bémol : la qualité du produit, fabriqué en Chine, peut être excellente, ou totalement médiocre, en fonction de la série reçue. Sur la première tablette reçue, plus de 11 billes ne fonctionnaient pas et retombaient tout le temps, tandis que sur la deuxième, aucun problème constaté à ce jour. J'ai offert ce jouet pour l'anniversaire de Mini-K. 1 et il passe tous les jours une bonne demie heure, au moins, à taquiner les billes.

Toysmith Wacky Tracks
© Toysmith
Le principe est celui de la chaîne avec des maillons libres, mais pas totalement, un peu comme des articulations. On peut former toutes sortes de formes avec ce jouet en plastique tout simple, mais qui permet aux petites mains de gagner en habileté. Quand on en a assez, on peut détacher les maillons pour les attacher autrement.

Purpllinker
© Purpllinker
Basée sur une reproduction de double mètre (la règle du charpentier), il s'agit d'un grand bras articulé en plastique violet, qui permet de recréer toutes sortes de formes et figures, y compris toutes les lettres de l'alphabet. C'est vraiment un jouet ultra-basique, mais qui l'aurait cru, il a réussi à maintenir mes enfants en éveil pendant plus de 2 heures lors d'un long trajet en voiture ! Fabriqué aux États-Unis, ce jouet est vraiment solide, quasiment impossible à casser. En plus il est pratique à transporter car se replie en tout petit.

Melissa & Doug Water Wow
© Melissa & Doug

Un peu sur le même principe que les tapis Aqua Doodle, mais en format papier et carton. Il s'agit d'un carnet de coloriage de 4 dessins sur des pages cartonnées, accompagnées d'un pinceau à réservoir, qu'il faut remplir d'eau. En passant le pinceau humide sur les pages noires et blanches, les couleurs et les motifs apparaissent comme par magie. Mini-K. 2 adore "colorier" ces pages. On y découvre plein de détails cachés. Il faut en suite les laisser sécher à l'air libre, pour pouvoir recommencer... Après plusieurs semaines, ce petit carnet n'a pas perdu de son intérêt et ressort régulièrement, même s'il commence à se friper légèrement.

Find It Travel The World
© Find It
Également fabriqué aux États-Unis, on trouve ce jouet partout aux rayons jeux et jouets des librairies... Je n'ai jamais été tentée, jusqu'à ce jour. C'est un gros tube rempli de copeaux en plastique coloré, dans lequel se trouvent des tas de petites figurines et objets. Il faut secouer le tube pour les retrouver, le but étant évidemment de les retrouver tous le plus vite possible. C'est loin d'être enfantin, mais les enfants aiment secouer le tube pour y dénicher tout plein de nouvelles choses. Dans cette version-là (il en existe une infinité de variantes), on trouve en vrac : une tour Eiffel, une valise, des tongs, un bateau, etc. tout autour du thème des vacances. Un peu lourd,  mais sympathique et zéro petite pièce à ranger ou ramasser, car contrairement à ce que laisse suggérer la photo ci-dessus, le tube ne s'ouvre pas (et est solide).

Areaware Cubebot
© Areaware
Produit de designers américains, il s'agit d'une sorte de poupée en bois inspirée d'un puzzle japonais traditionnel. Le robot articulé se replie sous forme de cube parfait, il peut prendre toutes sortes de positions et il tient debout. On le trouve dans différentes tailles, de la taille micro à celle d'une petite statue. L'idée est géniale et les enfants l'apprécient, car ils peuvent en faire ce qu'ils veulent, tout en résolvant le puzzle de base (reformer le cube), ce qui est loin d'être aisé.

Poppin Peepers
© School Specialty
C'est le genre de jouet vraiment idiot, mais qui au moins, occupe les petites mains et renforce leur musculature (haha), tout en étant bon marché, léger et compact. Ce sont des animaux dont les yeux sortent de leur orbite quand on presse sur leur corps. Pas de bruit, mais des yeux rigolos qui bougent et de longues minutes de jeu, avant que cela ne termine comme une balle, lancée dans un coin. Mais aucun risque de casser quoi que ce soit, ces animaux en caoutchouc sont inoffensifs.

Tomy Fun Water Game
© Tomy
C'est un peu par nostalgie que j'ai fait redécouvrir ce jeu à mes enfants. Je me rappelais bien de ce jouet où il fallait utiliser un gros bouton pour tester son adresse dans l'eau. Ici, c'est un format de voyage juste parfait. On remplit le petit flacon d'eau (si possible distillée, mais je n'en ai pas trouvé) et hop, c'est parti mon kiki. Les petits objets flottent dans l'eau comme dans une sorte de flipper, mais un peu moins aléatoire. Mes minis-K. sont absolument captivés par ce jeu, qui existe d'ailleurs en deux variantes. L'une avec un pélican, l'autre avec un dauphin. D'ailleurs moi aussi je peux passer de longs moment à y jouer.

Ivan's Hinge
© Fat Brain
Un jeu qui est aussi bien un casse-tête avec des problèmes à résoudre, qu'un formidable jouet de pliage, créatif et astucieux. Pourtant, l'idée est simple : une surface plane articulée, divisée en triangles tricolores. On replie et déplie, dans l'espoir de recréer les images présentées sur les cartes. Ou alors on passe son temps à comprendre comment c'est fabriqué et comment recomposer le carré de départ.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.