18 déc. 2015

C'est la course finale aux cadeaux pour beaucoup de personnes. Noël approche dangereusement, et on se rue dans les magasins pour faire plaisir aux enfants, aux amis... Je suis du genre prévoyante donc la plupart de ce que j'offrirai se trouve déjà depuis longtemps dans ma hotte, ho ho ho. Mais, s'il y a une chose qui m'indigne, c'est la classification des jouets par sexe.

J'avais déjà essayé de présenter des jouets pour filles "différents", les Goldie Blox. J'avais déjà évoqué le sujet des jouets genrés plusieurs fois...

Il y a 30 ans, quand j'étais petite (oui, suis vieille), la sexualisation des jouets était un phénomène moins marqué, le comble ! A part les poupées et les Barbie, il y avait assez peu de jouets roses et violets. Il suffit de feuilleter un vieux catalogue de Noël ou l'un de ces livres pour nostalgiques des années 1980 pour s'en convaincre. Les jouets pour fille et pour garçon se signalaient moins comme tels. Un comble, non, à l'heure où l'on essaie de promouvoir une meilleure égalité homme-femme à tous les niveaux ?

Ah, mais même King Jouet a été assez malin pour supprimer les mentions "pour fille" et "pour garçon" de ses magasins, me direz-vous. Oui, mais non. Les jouets visant les filles sont tous regroupés au même endroit et ne se mélangent pas à ceux des garçons, qui se trouvent à un autre endroit. Ce n'est malheureusement pas le seul magasin de jouets qui choisit sciemment de départager les jouet et jeux en sections séparées.

Et comment les fabricants de jouets font savoir aux filles que certains jouets s'adressent à elles ? Ce n'est pas subtil du tout :
  • l'emballage ou le contenu (ou pire, les deux) est rose / mauve / violet
  • il y a une ou plusieurs filles sur l'emballage
  • dans la description du jouet, il est mentionné "fille" ou alors il est écrit "fais-toi belle, transforme-toi en princesse, etc." et autres phrases sans équivoque
Pour les garçons, c'est nettement plus varié. On trouve toutes les couleurs, mais surtout du gris, du bleu, du noir, du vert foncé... Justement, c'est là que le bât blesse. Si les jouets pour filles ne se distinguaient que par leur couleur, cela ne serait pas trop dérangeant et je n'en parlerais pas. Mais, les jouets pour filles, ceux présentés dans ces emballages distinctifs, limitent malheureusement le développement de leurs aptitudes intellectuelles et les enferment dans des rôles où elles restent passives. Vous ne me croyez pas ? Voilà les deux types d'activités proposés par ces jouets aux filles :
  • costumes de princesse, trousses de maquillage, kits de bricolage et dessin, têtes à coiffer, etc. = se faire belle et séduire, fabriquer des bijoux, se maquiller et porter des bijoux = attendre qu'on porte le regard sur elles, elles ne valent que par leur apparence et pas leurs compétences
  • dînettes, maisons de poupées, machines à coudre, appareils ménagers, animaux de compagnie, poupées, etc. = faire à manger, passer l'aspirateur, coudre des vêtements, nourrir des bébés, etc. = rester à l'intérieur, les limiter à un rôle de maternante qui ne s'investit pas activement dans la société
Tout ce rose...
 Tandis que chez les garçons, on trouve des jouets qui privilégient les activités suivantes :
  • voitures, moyens de transport, engins de chantier, trains électriques, etc. = avancer, créer des infrastructures et construire pour la société
  • babyfoot, parcours de rallye, stades de hockey, jeu de courses, etc. = dépasser les autres, être le plus rapide et rester actif
  • robots, jouets de construction (quasiment tous dédiés aux garçons !), kits scientifiques, et 8/10 jeux vidéo = développer sa réactivité, son raisonnement scientifique et mathématique, faire des découvertes, explorer le monde
  • costumes, jeux et jouets utilisant des soldats, catcheurs, super-héros, chevaliers, pirates = combattre, se dépasser, dépasser les autres, être courageux
Et là c'est plus somblre...
Il ne faut pas s'étonner qu'avec des clivages pareils, les filles sont conditionnées dès la petite enfance à ne pas avoir plus d'ambition que les rôles dans lesquels ont les a assignées, plus ou moins consciemment. On parle de plafond de verre, d'inhibition féminine, du faible pourcentage de femmes dirigeantes d'entreprise, professeurs, scientifiques, informaticiennes et politiciennes... rien d'étonnant, finalement ! On ne pousse pas les femmes à devenir ambitieuses ni se prendre en main avec de tels jouets. Car, même si ce ne sont que des jouets, ils ont une influence sur le rôle qu'elles veulent endosser plus tard et les capacités qu'elles peuvent développer. Les jouets ne sont bien sûr pas le seul facteur, mais un facteur important.

Et vous savez quels jouets je préférais quand j'étais petite ? (A part les Playmobil, évidemment.) Les Transformers, les figurines de Bioman, les poupées Musclor dont le torse "s'abîmait" quand elles recevaient un coup, le train électrique Lego et ma voiture télécommandée Nikko ! Même si j'aimais aussi jouer aux poupées et avec mes peluches, j'étais bien contente que mes parents m'aient toujours laissé jouer à tout ce que je voulais et nous offraient à mon frère et moi exactement les mêmes jouets ! Je suis persuadée que cela a eu une influence favorable sur moi-même.

Non, les filles ne préfèrent pas naturellement les jouets pour filles. C'est parce qu'on ne leur en propose pas d'autres et qu'on les décourage totalement dès le début à regarder ceux qui, a priori, ne leur sont pas destinés ! Voilà pourquoi il est tout simplement mieux de n'offrir et laisser jouer les enfants qu'avec des jouets non genrés, qui ne sont pas connotés "filles" ou "garçons" mais qui favorisent des compétences utiles à tous. Il existe même des jouets Nerf (vous savez, ces pistolets qui projettent des balles en mousse) destinés aux filles. L'idée est louable mais la réalisation (tout est rose et mauve), est juste... euh... pourquoi ne pas avoir créé une ligne commune pour filles et garçons et dans divers coloris, avec des garçons aussi sur les versions roses et mauves ? Le rose était une couleur connotée masculine au début du vingtième siècle encore ! Et pourquoi les jouets pour garçons, en plus d'exacerber leur compétitivité, mettent-ils souvent la violence en valeur ? Bref. Réfléchissez-y la prochaine fois que vous devrez choisir un jouet pour vos enfants ou ceux des autres. Les filles aiment peut-être beaucoup couper les cheveux et mettre du rouge à lèvre à leurs poupées, mais peut-être qu'elles s'éclateraient aussi à lancer des boulets de canon depuis un bateau pirate ou faire la course avec des vaisseaux spatiaux.

PS : j'ai offert des poupées à mes Minis-K. Ils y jouent de temps en temps, et à la dînette aussi d'ailleurs. Même s'ils aiment beaucoup les Duplo et les puzzles aussi. En fait, ils aiment jouer un peu à tout pour le moment, j'ai de la chance.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après modération.